supdeBLOG

LA DISCIPLINE DU MOMENT

LA PSYCHOTRAUMATOLOGIE

Ou comment s’éviter des années de souffrance et de therapie et faciliter la résilience suite à un événement traumatique

La psychotraumatologie, à distinguer de la victimologie, est une discipline tournée vers les personnes ayant vécu ou subi un événement traumatique de manière directe ou indirecte.

Elle consiste à détecter, traiter et prévenir tout développement de signe de Stress Post-Traumatique apparaissant suite à un événement exceptionnel ou répétitif et traumatisant par l’application de protocoles précis respectant un calendrier, des actions et une verbalisation précises.

Cette discipline primordiale pourtant mal connue est incontournable dans le cas d’événements traumatiques.

Cet événement peut-être tragique comme un accident, un conflit, une agression tout comme une procédure de licenciement ou d’un point de vue personnel un divorce. Ce n’est pas tant l’événement lui-même qui est traumatisant, mais les circonstances de sa réalisation et les valeurs qu’il a broyé qui le qualifient. Un Stress Post-Traumatique apparaît lorsqu’un événement non prévu surgit ou/et lorsqu’une de nos valeurs est atteinte.

Prenons l’exemple de triste mémoire des attentats du Bataclan en novembre 2015 et de Nice de juillet 2016 qui ont endeuillé la France.

Pourquoi observons et entendons-nous autant de victimes directes ou indirectes souffrant encore de Stress Post-Traumatique?

Par le manque cruel de personnes formées et certifiées capables de prendre en charge dès les premières heures les personnes ayant vécu ou subi un événement traumatique et suceptibles de développer des signes de stres post-traumatique.

Dans le cas d’événements traumatiques, qui se douterait qu’il faille intervenir après un certain laps de temps et selon un ‘calendrier’ bien déterminé alternant pause et prise en charge?

Qui se douterait qu’il faille à des moments verbaliser et à d’autres non selon un vocabulaire bien précis?

Qui se douterait qu’il faille agir ou non selon un process de reconstruction et d’évacuation (sport, actions de la vie courante…)?

La prise en charge immédiate par les personnes compétentes facilite le phénomène de résilience qui soignera et permettra à la personne de se re-construire en évitant le phénomène d’ancrage malheureusement observable lors des prises en charge classique.

Gwendoline DIDIER et Agelique GIMENEZ, nos spécialistes en savent quelque chose pour avoir pris en charge des victimes directes des attentats du Bataclan et de Nice. Le phénomène de résilience est possible et visible dès les premiers instants, quand bien même l’événement est hautement traumatisant, par la connaissance et l’observation des conséquences tant psychologiques, que physiologiques ou somatiques chez la victime permettant d’identifier des signes de trauma éventuels et de distinguer les Stress Post-Traumatique du stress dit « normal »

Suite à un événement traumatique, l’être humain avec son esprit logique perd sa capacité de décharger, d’évacuer le stress accumulé et le trauma qui est associé s’installe. Pour autant, nous sommes programmés pour survivre. Le pourcentage de personnes concernées sont en général de 15% d’une population touchée. Cela représente tout de même un chiffre non négligeable.

Nul besoin d’être un professionnel de la santé pour apprendre cette discipline et les outils qui sauvent qu’elle fournit. Comme nous l’avons vu en introduction, cela concerne également des événements de la vie courante non tragiques, a priori bénins, voire étranger à nous.

A titre personnel ou dans l’objectif d’aider les personnes de son entourage ou dans un cadre professionnel, la PSYCHOTRAUMATOLOGIE est incontournable et requise.

Une journée de sensibilisation à la psychotraumatologie aura lieu le 20 novembre 2016 prochain sur Paris 12.

Cette journée d’information et de formation technico-pratique fournit la compréhension de tout phénomène traumatique et donne les outils capables d’identifier et d’agir efficacement dans la prise en charge de personnes victimes et en souffrance et de participer à leur Résilience.

http://www.supdepsy.com/express/sensibilisation-a-la-traumatologie/

www.supdepsy.com

19 septembre 2016. Article écrit par Patrice Paillarès co-fondateur de la société SUPDEPSY – Gestion de l’Humain en entreprise et formations en thérapies brèves

 

 

Gwendoline DIDIER    Formatrice/Conférencière/Psychopraticienne

#psychotraumatologie    #defusing

#debriefing        #resilience      #victimologie

 

SE LIBERER D’UN SCENARIO DE VIE TOXIQUE ET DEVENIR MAITRE DE SON DESTIN

 

« Le scénario est un plan de vie élaboré dans la petite enfance sous pression parentale (drivers, injonctions, programme, que l’on pourrait vulgariser par valeurs, interdictions, modélisation), qui dirige le comportement de l’individu dans les aspects les plus importants de sa vie […] Chacun décide dans sa petite enfance comment il va vivre et mourir, et ce plan, qu’il porte partout et toujours dans sa tête, est appelé ‘scénario’ […]. Ses décisions importantes sont déjà prises: quel genre de personne il va épouser, combien d’enfants il aura, dans quel genre de lit il mourra, et en présence de qui. Ce n’est peut-être pas ce qu’il veut, mais c’est bien ainsi qu’il veut que ce soit » [Eric Berne – Que dites-vous après avoir dit bonjour? »]

Ce scénario n’est bien entendu pas quelque chose ‘d’écrit’ définitivement. En revanche, la plupart des facteurs, inconscients, conduisant à sa construction, font naître des croyances (sur nous-mêmes, les autres et le monde) qui ne demandent qu’à être renforcées à la première occasion. C’est ainsi que les événements de la vie de tous les jours, positifs ou négatifs, ont tendance à renforcer notre scénario car nous allons spontanément reproduire systématiquement les mêmes réactions et attitudes en accord avec ces croyances imprimées dans notre esprit.

Éric Berne, créateur de l’Analyse Transactionnelle, présente une classification des scénarios en 3 familles:
Les scénarios gagnants (on réussit tout), les scénarios non gagnants (on réussit presque-lots de consolation), les scénarios perdants (on rate tout). [cf contes pour enfants]

Plus en détail, les environnements culturels et transgénérationnels influent sur la détermination du scénario de vie.
Le scénario culturel donne des précisions supplémentaires car l’environnement familial n’est finalement pas l’unique groupe d’appartenance d’une personne. Nous pouvons retrouver l’appartenance nationale, régionale, sociale, ethnique, religieuse.
Le scénario transgénérationnel met en avant les phénomènes de la transmission ‘subliminales’ de secrets de famille ou d’injonctions (interdits) toxiques voire destructeurs que les ascendants, ne voulant pas subir, transmettent malgré eux à leurs descendances.

Comme je le disais en substance au début de cet article, le scénario n’est pas une fatalité. Une psychothérapie en analyse transactionnelle permet de guérir ce scénario et en changer. Une fois déterminé le scénario de vie de la personne, nous pouvons comprendre ce que nous appelons le circuit du scénario. A savoir, quelles sont les croyances scénariques sur nous-mêmes, les autres et le monde. La manière dont ce scénario se manifeste (internes, externes et somatiques) ainsi que leurs preuves (événements passés et présents).
Selon Richard Erskine, il est ce qui permet de répondre à la question: « Qu’arrive-t-il à quelqu’un comme moi, dans un monde comme celui-ci, avec des gens comme vous? »

« Chacun de nous a chaque matin la tâche de recréer l’univers à partir de son centre, et nous ne pouvons échapper à cette responsabilité. Malheureusement, nous avons tendance à nous laisser guider par nos habitudes et à répéter chaque matin la même corvée fastidieuse. C’est de cela, et de cela seulement, qu’il est question dans le scénario. » [Martin Groder]
Élément central de notre personnalité, le scénario de vie détermine la façon dont nous voyons le monde et la place que nous pensons y tenir. La prise de conscience de son existence, des croyances limitantes qui la composent permet de le guérir et de sortir de schémas comportements toxiques ou destructeurs en en comprenant l’origine ainsi que sa construction.

 

IMG_6320PATRICE PAILLARES

# Analysetransactionnelle #compréhensiondesoi #ericberne

 

 

 

 

 

OÙ GLANER DES INSPIRATIONS STYLE DE QUALITÉ ?

THE ZOE REPORT http://thezoereport.com/

Savoir ce qui nous va, c’est une chose, mais renouveler ses idées de looks ou même associer ses vêtements différemment, ce n’est pas toujours notre point fort. Et là, qu’est-ce qui se passe, par manque d’idées, nous achetons toujours le même type de pièces, le même type de basiques, et nous nous retrouvons avec une garde-robe de dessins animés.
Que faire ? Les blogs et sites parlant de mode et de style pullulent sur Internet mais quand on y regarde de plus près, il y a un site ou deux qui sont la source et les autres copient et (re)copient sans fin. Je n’ai pas la prétention de connaître tous les sites, cependant, je peux vous en recommander un en particulier : THE ZOE REPORT
Qu’est-ce que c’est ? : une femme, Rachel Zoe, styliste de célébrités, elle-même créatrice de vêtements, critique et présentatrice d’émissions sur la mode, bref, autant vous dire qu’elle s’y connaît !
THE ZOE REPORT est son blog, avec des articles de style allant des looks des défilés lors des Fashion Week jusqu’aux looks que nous pouvons croiser dans la rue. Il y a aussi des rubriques beauté et accessoires. Le site est en anglais mais PAS DE PANIQUE ! parce que 1 : on se moque du texte ; 2 : pas besoin de parler anglais pour regarder des photos ; 3 : tant qu’on peut lire les marques et les prix sous les photos, c’est ce qui compte.
C’est rempli d’idées et d’inspirations car très souvent, dans ou sous les diaporamas (=slideshow), elle et ses collaboratrices nous indiquent où acheter une pièce très similaire à ce que porte la star sur la photo. L’essentiel étant d’obtenir l’idée du style, mais si vous avez le porte-monnaie pour vous offrir du Balmain ou du Chanel, foncez !
Elle est une très bonne source d’informations car elle habille ces actrices et chanteuses, elle est invitée aux différentes remises de prix et cérémonies officielles donc vous pouvez être sûre de son œil d’experte.
Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter. Amusez-vous, parcourez son site, notez les idées et vous ne pleurerez plus jamais en ouvrant votre dressing

 

aaa-197x300CINDY BLIN

#rachelzoe #style #conseilenimage #look #mode #relooking

 

 

 

 

 

 

QU’EST CE QUE L’HYPNOSE ?

 

L’hypnose pour commencer est un état naturel que vous vivez environ toutes les 90 minutes. C’est un moment ou le cerveau prend le temps de trier les informations accumulées au cours de votre journée et de vos apprentissages.
C’est le moment ou quelqu’un passe la main devant votre visage en vous disant « houhou tu es avec nous? » ou lorsque vous prenez votre voiture et vous ne savez plus quel chemin vous avez emprunté;

Durant ce court laps de temps, une partie de votre cerveau: le précunéus se débranche. Ce qui donne une sensation d’être ici mais en même temps ailleurs et être pleinement dans ces fameuses rêveries.

Depuis les sumériens, l’homme est capable d’utiliser ces états. Sans vous en rendre compte, vous les utilisez certainement quand vous visualisez votre prochain séminaire, quand vous prenez le temps de vous souvenir de vos vacances.

Ce que nous voyons à la télé grâce à Messmer ou autres personnes ayant surfé sur la vague fait peur autant que cela intrigue.

La question réccurrente que j’entends au cabinet est : est ce que tout le monde est hypnotisable?
La réponse est bien évidemment oui, du moment que vous avez un cerveau.
En revanche les états hypnotiques sont comme des paliers ( 6 au total avec des ultras). Selon vos expériences de vie,le lien que vous tissez avec l’hypnothérapeute vous permet de descendre plus ou moins profondément mais cela ne change rien aux effets. Il vous est toujours possible de résister. Personne ne peut prendre le contrôle de votre corps ou de votre psyché.

Le travail premier de votre inconscient est de vous protéger s’l perçoit un danger. Le meilleur hypnothérapeute ne pourra changer cela.

L’intérêt de l’hypnose est que vous pouvez le faire seul en autohypnose avec des suggestions telle que « Je me sens de mieux en mieux à chaque instant de plus en plus détendu. »

Vous pouvez voir vos vacances ou ressentir votre dernière balade à vélo.
Comme vous pouvez le constater nous sommes sur des canaux sensoriels. Pour débuter, il peut être bien de commencer par votre préférence.

L’hypnose apporte de réels changement dans notre perception des choses et de nous même. Elle permet de stopper des comportements tel que le tabagisme mais également des problématiques tournant autour des troubles anxieux et de la douleur. C’est un outil formidable qui a depuis longtemps fait ses preuves.
Alors soyez positif et hypnotisez vous !

 

gwendoline didierGwendoline Didier
Formatrice /conférencière/ psychopraticienne

#hypnose #formation #interrogation #Douleur #Anxiété

 

 

 

 

 

 

L’ANALYSE TRANSACTIONNELLE AU SERVICE

DU BIEN-ETRE, DE LA COMMUNICATION ET DE L’APPRENTISSAGE

 

L’analyse transactionnelle est une méthode en psychothérapie élaborée par Eric Berne, médecin psychiatre. Voulue dans une approche évolutive de la psychothérapie, elle est une véritable théorie de la communication, de la gestion et de la dynamique de groupe et des relations interpersonnelles en général. Pourquoi?

Elle repose sur l’analyse de nos comportements et de leurs origines afin de nous aider à en corriger les origines négatives ou douloureuses. Cet angle d’approche est le résultat de la constatation que nos comportements trahissent notre psyché.
Le type d’échanges (transactions) que nous construisons avec notre environnement en dit long sur la façon dont nous voyons le Monde ainsi que la place que nous pensons y tenir.

Les êtres humains possèdent des besoins psychologiques fondamentaux: besoin de stimulation, besoin de reconnaissance, besoin de structure.
Quotidiennement nous interagissons les uns avec les autres. Ces échanges qui sont effectués selon la situation à partir d’un des 3 Etats du Moi qui nous caractérisent (Parent, Adulte, Enfant), sont autant de signes de reconnaissance (positifs ou négatifs, directs ou indirects, verbaux ou non verbaux) qui donnent des indications sur nous-mêmes et la manière dont nous nous sommes construits.

Ces interactions, ces transactions, sont des indicateurs du scénario que la personne s’est construit petit-à-petit, dès sa plus jeune enfance, et sur la position de vie qu’elle s’attribue à l’instant présent.
Découvrant les origines d’éventuels dysfonctionnements relationnels, de communication ou bien d’ordre psychologique ou psychopathologique, elle permet de résoudre rapidement et en douceur des troubles chroniques se matérialisant dans la sphère publique ou privée tout comme les simples conflits relationnels de la sphère privée ou professionnelle.
C’est à ce titre qu’elle est un formidable outil de compréhension du fonctionnement de la dynamique de groupe et du processus d’apprentissage.

Ne l’empêchant pas d’être pragmatique, cette théorie est profondément humaniste dans le sens où elle considère que chaque personne possède des qualités digne d’intérêt. C’est à cet effet que la pratique de l’analyse transactionnelle attache une importance à l’établissement d’un contrat entre les parties (quelque soit le domaine d’intervention) dans lesquelles les deux parties s’entendent et s’engagent sur l’objectif, l’implication de chacun dans la réalisation de l’objectif, les rôles, etc…). Le but est de placer les deux parties, bien que dans un rôle différent, au même niveau.
Par les outils qu’elle nous donne, l’AT permet de mieux comprendre ses sentiments, ses comportements, elle permet de mieux se connaitre et comprendre ses propres interactions et comportements, condition nécessaire à la compréhension et la tolérance des autres.

D’un point de vue pathologique, elle permet de cibler rapidement la zone sur laquelle travailler et sortir la personne du scénario néfaste dans lequel elle s’est enfermée.

D’un point de vue des relations sociales, elle est un formidable outils d’approche positive des relations. Elle pousse à une meilleure compréhension profonde de nous-même mais également des autres. En résolvant nos problèmes, elle améliore notre relation à l’autre et notre façon de communiquer. Elle incite à faire le ménage en nous, à être tolérant avec nous-mêmes et surtout avec les autres. Et surtout savoir s’affirmer tout en étant en accord avec l’environnement qui nous entoure.
C’est pour cela qu’elle est un outil privilégié dans la gestion de groupe dans le sport de haut niveau et le monde de l’entreprise. Elle donne le double avantage de mieux connaitre ses équipes et d’assainir les relations, faisant gagner en efficacité.
Elle est un arme redoutable à la compréhension de la théorie des jeux et au denouement de jeux psychologique.

L’analyse transactionnelle c’est du pragmatisme bienveillant.

La connaissance des concepts de l’AT change complètement votre rapport au Monde, améliore votre rapport à votre environnement, assaini et protège votre communication, soigne vos bobos. Tout comme les thérapies brèves et les TCC, elle permet de résoudre rapidement et durablement les problèmes d’ordre psychologique et relationnel rencontrés. Ce n’est pas un hasard si de plus en plus de psychologues et psychanalystes se forment à l’AT afin d’obtenir des outils efficace et lisible pour leurs patients. Car l’une des particularités de l’AT est d’impliquer le sujet (patient, collaborateur d’entreprise, élève…) jusqu’à la compréhension des concepts utilisés (dont la base est la psychiatrie et psychanalyse). C’est une discipline qui est facile d’accès par des modules progressifs qui laissent le temps à un néophyte de s’approprier les différents concepts. Elle est de plus une discipline très ludique dans son apprentissage à travers les exercices et jeux de rôles qui vous mettent en situation réelle et parlent immédiatement aux personnes concernés.

A ce titre, je vous conseille ce livre qui, basé sur des questions, mises en situation de vie réelle, vous donnera des indications sur cette discipline tout en vous faisant découvrir les concepts.
Peut-être apprendrez-vous des choses sur vous-même…

« 50 exercices d’analyse transactionnelle » – Hélène Dejean – Editions Eyrolles

Capture d’écran 2015-09-09 à 20.10.58

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_6320PATRICE PAILLARÈS

Coach, enseignant, instructeur en analyse transactionnelle

#AT #communication #transactions #dynamiquedegroupe
# gestiondegroupe #savoirecouter #scenariodevie
#positiondevie #aprentissage #psychpathologie

 

 

 

 

 

 

QU’EST CE QUE LE CONSEIL EN IMAGE

 

Vaste sujet que le conseil en image, certains diront que c’est du conseil en communication, d’autres appelleront cela du relooking. Je résumerai en écrivant ceci : le conseil en image, ce sont les 20 premières secondes de votre apparition à l’extérieur de chez vous.
Il s’agit des 20 premières secondes qui correspondent à l’impression que vous donnez aux personnes rencontrées pour la première fois, et inversement, le sentiment et les pensées que les autres génèrent chez vous lors d’un premier contact.
20 secondes, c’est très peu me direz-vous, et pourtant, ces 20 secondes sont clé pour déclencher des opportunités, un rendez-vous amoureux, une embauche, une discussion, une décision d’aller vers l’autre. Ce sont ces mêmes 20 secondes qui vous font entrer dans une maison, qui vous font essayer une voiture, qui vous poussent à entrer dans un magasin, et les exemples sont multiples et au quotidien, vous expérimentez ces différentes micro-décisions sans vous en rendre compte.
Notre société actuelle est rapide, « zapping », le temps que l’on accorde à une autre personne est de plus en plus réduit donc il doit être qualitatif. Plus votre image et vos premiers mots seront maîtrisés, plus vous avez de chances que l’attention de votre interlocuteur soit uniquement sur le message délivré.
Le conseil en image se focalise sur la maîtrise de votre image en toute circonstance et l’appréhension et la compréhension des codes de notre culture afin de vous faire accepter plus rapidement et de pouvoir ainsi révéler pleinement votre merveilleuse personnalité. Cette spécialité fait partie intégrante du processus de développement personnel, en se concentrant sur l’image extérieure de soi, dans le miroir et vis-à-vis des autres.
Pour ce faire, j’ai des outils à ma disposition tels que :
Le relooking qui comprend l’analyse morphologique, la colorimétrie, le visagisme et l’application des différents conseils prodigués.
Le stylisme qui vous donne les éléments pour vous créer des looks qui correspondent à la fois à vos envies et aux situations dans lesquelles vous allez évoluer.
L’apprentissage des codes qui sont composés d’une dose de savoir-être et d’une dose de savoir-vivre, en lien avec le milieu et la culture dans lesquels vous souhaitez être adopté.
Le conseil en image s’adresse à toutes les personnes désireuses d’améliorer et de peaufiner leurs images, à tous ceux et celles qui souhaitent que leur moi intérieur soit en harmonie avec leur moi extérieur, à chacun et chacune qui voudraient qu’aujourd’hui soit le premier jour du reste de leur vie en tant homme ou femme, fiers d’être qui ils sont.

 

aaa-197x300CINDY BLIN
Coach en image

Mots-clés
#conseilenimage #image #relooking #soi #developpementpersonnel #moi #morphologique #colorimetrie #stylisme #savoiretre #savoirvivre #harmonie #20secondes

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont clos.